Aidez la recherche sur les protéines avec Folding@Home

Extrait du site officiel

Qu’est ce qu’une protéine et pourquoi se « plie » t’elle ?

Les protéines sont de véritables moteurs biologiques — ce sont des « nanomachines. » Avant de remplir leur fonction biochimique, elles assemblent leurs éléments de façon remarquable, ou « se plient » (to fold en anglais). Le processus de repliement des protéines, moment critique et fondamental en biologie, demeure un mystère. En outre, fait finalement peu surprenant, quand les protéines se plient anormalement (ou  » misfold » en anglais), les conséquences peuvent s’avérer relativement graves, notamment en se traduisant par un certain nombre de maladies connues, comme le sont celle d’Alzheimer, la maladie de la Vache Folle (encephalopathie bovine spongiforme), la maladie de Creutzfeldt-Jacob, la sclérose en plaque, ou la maladie de Parkinson.

2,000,000 CPUs ont participé à travers le monde au projet.

Que fait Folding@Home?

Folding@Home est un projet de distribution de données à plusieurs ordinateurs qui étudie le repliement des protéines, les repliements anormaux, l’agrégation des protéines, et les maladies liées. Nous utilisons des méthodes informatiques nouvelles et une répartition des données aux ordinateurs dit « distribués » à grande échelle pour simuler des échelles de temps des milliers voire des millions de fois plus longues que celles qu’on réalisait auparavant. Cela nous a permis de simuler un repliement pour la première fois, et de mener désormais notre recherche vers l’étude des maladies associées.

Comment pouvez vous aider notre recherche?

Vous pouvez aider notre projet en téléchargeant et en faisant tourner notre logiciel client. Nos algorithmes sont adaptés à tous les ordinateurs qui se joignent au projet, nous bénéficierons ainsi d’une vitesse de simulation bien plus élevée.
Vous pouvez également aider en faisant un don au projet, via l’université de Stanford.

Qu’avons nous fait jusquà présent ?

Nous comptons déjà plusieurs réussites. Vous pouvez lire à ce sujet notre page Science, et notre section Résultats, ou aller directement sur nos pages Publications.

Vous pouvez télécharger Folding@Home sur cette page.

Moins de médicaments c’est bon pour la santé

Source : Le Point

La France est toujours championne du monde de la consommation de médicaments psychotropes. Pire, la situation s’aggrave d’années en années. Dans son dernier livre*, le Dr Patrick Lemoine, psychiatre,spécialiste des troubles du sommeil et de la dépression, étudie les raisons de cette surconsommation, nocive pour la santé. Il dénonce notamment la formation des médecins occidentaux qui, selon lui,ignorent trop souvent les alternatives possibles et répondent à chaque symptôme par la prescription d’un médicament.

Ces médicaments, qui ne sont pas toujours appropriés, usent notre résistance corporelle, affaiblissent nos défenses naturelles et nous entrainent inexorablement vers des pathologies de plus en plus sévères, dénonce ce spécialiste. Or, quand il est débarrassé du contrôle des molécules de synthèse, notre organisme est une véritable usine à fabriquer naturellement les médicaments dont il a besoin, comme les antibiotiques, les antalgiques,les anti-inflammatoires, les cicatrisants, les antidépresseurs ou encore les somnifères.

Le sevrage et la désintoxication sont les premiers gestes à pratiquer pour sortir de la spirale infernale de la ‘médicamentation‘. Patrick Lemoine estime que les substances produites par le corps, celles contenues dans les plantes, les acides aminés ainsi que le respect de nos rythmes naturels (entre autres) permettent de retrouver – et de conserver – une pleine santé. Et de citer un proverbe chinois : ‘ A un homme affamé, mieux vaut donner une canne à pêche qu’un poisson ‘. La médecine de l’avenir doit, selon lui, relever le défi de la santé en aidant le corps à organiser sa défense.