ITER encore deux fois plus cher et pas avant 2025

Source : FuturaSciences

Voilà une nouvelle qui me réjouit grandement… Le budget prévisionnel consacré au projet ITER ayant déjà été augmenté il y a quelques mois (voir article), est encore revu à la hausse par les scientifiques.

Alors qu’on estimait la construction du réacteur à 5 milliards d’euros et les tests à 5 milliards d’euros, les deux se voient maintenant doublés pour obtenir un joyeux total de 20 milliards d’euros !! De plus les premiers essais qui étaient prévus pour 2020 n’auront pas lieu avant 2025… cool non ?

Petit comparatif :

Avec 20 milliards d’euros de budget on peut construire environ 6600 éoliennes off-shore (les plus onéreuses à la construction, mais peut-être les plus rentables au final). 1 éolienne off-shore peut alimenter environ 2000 foyers, donc avec cet argent, on pourrait produire assez d’énergie pour 13 millions de foyers soit la moitié des Français ( environ 26 millions de foyers).

Je précise que  le parc éolien cité en exemple est un parc d’éoliennes produisant 2,5 MW or les éoliennes off-shore sont aujourd’hui capables de produire plus de 5 MW.

Documentation :
http://www.ecosources.info/dossiers/Eolienne_offshore_eolien_en_mer
http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1153&reg_id=0

Nucléaire : EPR et ITER encore plus cher

Le budget du projet EPR à Flamanville se voit augmenter de 20%

Le projet ne sera pas effectif avant 2012, et rappelons que le rendement d’EPR ne sera que 22% supérieur au rendement de nos centrales actuelles, et que les déchets radioactifs ne seront réduits que de 30%.

Documentation :
http://www.ouest-france.fr/…EPR.htm
http://fr.wikipedia.org/EPR

Le budget du projet ITER à Cadarache pourrait doubler

D’après Janez Potocnik, commissaire européen à la Recherche, Euratom, la Communauté européenne de l’énergie atomique, pourrait avoir à verser le double du budget prévisionnel 2001 dans la construction du prototype. Au lieu de 3,3 milliards d’euros, Euratom devra verser pas moins de 6 milliards d’euros. Rappelons que l’UE (nous) n’est censé verser que 2 milliards d’euros, ce qui apparait plutôt contraignant pour la société Euratom. L’UE donnera-t-elle encore plus pour un projet qui ne débutera qu’en 2018 et qui n’a pour but que de faire fonctionner le réacteur pendant une dizaine de secondes ? Sachant que les premiers réacteurs ne verront pas le jour avant 2050, et que la réaction de fusion entrainera inconditionnellement la génération de déchets nucléaires :

  • Tritium = demi-vie de 12.3 ans = radioactif pendant 125 ans (cancérigène seulement en cas d’inhalation)
  • Chambre de confinement = matériel exposé à des particules alpha et des neutrons = dangereusement radioactif pendant un millier d’années

Si par exemple une fuite de tritium (à l’état gazeux) survient à Cadarache, on peut être sur que tous les scientifiques chopent le cancer… Il y a donc toujours un risque lié à la radioactivité !! Et on nous dit dans ma région qu’ITER est un projet propre… Rien que le démantellement du prototype engendrera un supplément de 40 000 tonnes de déchets radioactifs à stocker sous nos montagnes… J’ai presque envie de dire « non merci ITER, j’préfère que mes impôts servent à financer un autre projet plus écolo, dont on est sûr du résultat… ». D’ailleurs on devrait instaurer un système d’impôt pour la recherche où les gens donnent là ou ils veulent que leur pays se développe !! Et pas qu’un gouvernement élu par à peine la moitié des Français (je compte les votes blancs), choisisse d’investir en masse dans un projet comme celui-ci !

Documentation :
http://www.lexpress.fr/actual…iter
http://fr.wikipedia.org/wiki/Iter#Critiques
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tritium
http://www.itercad.org/question_3.php