Sarkozy préfèrerait l’excès de caricature

Source : LeMonde.fr

Dans l’affaire des poupées vaudoues, c’est avec la plus grande surprise que nous apprenons la victoire de notre cher président.

Pour ceux qui n’auraient pas suivis l’actu : Sarkozy a fait appel au vaudoue de la justice pour combattre le terrible blasphème de vendeurs français ayant osé commercialiser des poupées vaudoue à son effigie (ainsi qu’à celle de Ségolène Royal).

Par ironie du sort, les malfaiteurs se sont donc fait épinglés et ont maintenant pour obligation de notifier la décision prise par la justice sur l’emballage de la poupée. Elle n’a donc pas été retirée de la vente comme le souhaitait monsieur Sarkozy… Ouf !! La justice n’est pas encore complètement soumise au soudoiement !!

Mais le plus préoccupant dans l’histoire, c’est qu’au moment de l’affaire de la caricature de Mahomet c’est bien notre Sarko national qui a dit : « je préfère l’excès de caricature à l’excès de censure »… Quel domage que d’aussi belles paroles n’entrent pas en relation avec ses propres actes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *