L’éducation scandinave

Mains d'enfants et lettres aimantéesA l’heure où l’éducation nationale française devient de plus en plus critiquée :

  • Classes surchargées : manque d’enseignants, arrêtons d’en supprimer si on ne veut pas les voir remplacés par des policiers dans les salles de classes (je sais c’est un peu extrême comme image, mais on se dirige parfois vers cette voie).
  • Inégalité des chances : certains établissements sont moins bien quotés ou moins bien financés que d’autres (sans parler des établissements privés)
  • Compétition permanente entre les élèves : notation et redoublement font en grande partit de cette concurrence permanente.
  • Formation des enseignants insuffisante : la pédagogie n’est pas enseignée aux futurs professeurs qui pour la plupart se formeront sur le terrain.
  • Manque de conseils en orientation : pratiquement personne ne sait exactement vers quelle université il veux poursuivre ses études.
  • Ecoles supérieures trop chères : il n’existe pas de bourse pour les gens souhaitant poursuivre leurs études dans de grandes écoles , comme les écoles d’ingénieur.

Peut-être serait-il temps de copier sur nos voisins scandinaves comme la Norvège et la Finlande qui obtiennent depuis plus de 10 ans les meilleurs taux mondiaux de poursuite d’études et d’obtention de diplômes.

L’éducation représente l’étape la plus importante de notre vie, puisque c’est elle qui trace notre avenir et fait pousser nos ailes au fur et à mesure des apprentissages. N’oublions pas que plus le monde sera instruit moins nous aurons besoin de combattre les injustices.

 

Voilà en gros comment ça se passe en Finlande aujourd’hui :
  • Egalité d’accès – pas de sélection : toutes les écoles offrent la même qualité pédagogique et les mêmes équipements (les écoles de campagne sont éventuellement mieux équipées encore).
  • Pas de choix d’école jusqu’à 16 ans : c’est l’école du quartier d’office (mais toutes lesécoles se valent). Choix possible après 16 ans.
  • Gratuité intégrale – école publique : scolarité, fournitures, matériel, instruments de musique, bibliothèques bien fournies, écran de taille moyenne, ordis, repas, transports, sorties de classes, voyages d’études, remédiation, logopédie, psychologue…
  • Tronc commun – pas de filière jusqu’à 16 ans (sauf un choix entre une troisième langue étrangère ou plus de maths).
  • Apprentissage précoce des langues.
  • Pas de notation avant 13 ans et pas de redoublement (car c’est pire et coûteux).
  • Toutes les matières doivent être réussies.
  • Remédiation précoce : tous les professeurs sont formés au repérage des difficultés (même avant l’âge de 6 ans), et à la remédiation ; si la tâche est trop importante, il peut faire appel au professeur ‘ultra-spécialisé’ dans la remédiation, celui-ci est disponible dans chaque école pour des cours particuliers.
  • Equipes pédagogiques soutenues (formation continue).
  • En classe on parle, on explique, on comprend ; c’est à la maison qu’on écrit.
  • Peu de travaux extra-scolaires et les instructions pour le travail à domicile et la motivation pour celui-ci sont travaillés en classe (pistes, exemples…).

Et voilà maintenant les lignes directrices du programme d’éducation Norvégien :

  • Adaptation de la pédagogie aux capacités et au savoir-faire des individus : handicap, niveau scolaire…
  • Pas plus de 30 élèves par cours, et souvent beaucoup moins
  • Pas de notes et pas de redoublement
  • Les matières obligatoires : Norvégien, Religion et Éthique, Mathématiques, Sciences sociales, Art et Artisanat, Anglais, Sciences de la Nature et de l’Environnement, Musique, Histoire et Cultures locales, Education physique et sportive
  • Toutes les écoles sont gratuites : à la différence près que les élèves reçoivent une bourse du gouvernement d’environ 10 000€/an et cette bourse est remboursable sous certaines conditions lorsque l’élève trouve un travail.
  • Il existe une école, que de nombreux étudiants choisissent entre le Lycee et l’Université où pendant toute une année les étudiants font du sport, du ski, du saut en parachute, des randonnées, de la musique, un peu de langue, des voyages, des soirées… et ce pour décider de leur orientation

 

Liens à visiter :
http://www.piefrance.com/trois-quatorze/reportages/le-systeme-scolaire-norvegien/
http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/220212/education-nationale-reformer-pour-instituer-leg
http://www.skolo.org/spip.php?article478
http://francoishollande.fr/discours-de-francois-hollande-sur-l-ecole-et-la-nation-a-orleans/

2 réflexions au sujet de « L’éducation scandinave »

  1. Bel article, malgré une orthographe qui complexifie la lecture à certains moments. Et je me demande : pourquoi ces liens sur un poulet handicapé ou sur les tests salivaires anti-drogue en bas? Un rapport avec l’article?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *